Invités à vivre

Recentrer nos existences sur l'amour,
la valeur universelle christique

Invitation à la Vie (IVI) a pour mission

d’accueillir, d’écouter et de proposer l’harmonisation, qui apaise et revitalise l’âme et le corps, dans ses centres à travers le monde

d’accompagner les personnes qui le désirent sur un chemin de prières et de transformation

de redécouvrir la diversité et la beauté de la Terre par les pèlerinages qui nous incitent à agir pour sa sauvegarde

Yvonne Trubert
Découvrir Yvonne Trubert, la fondatrice d’Invitation à la Vie

Recevoir chaque jour une citation par email

Paroles d'Yvonne Trubert

L’amour, c’est l’âme. C’est cette énergie encore à peu près inconnue de l’homme, qui va le rendre supérieur à tout ce qui vit ici sur terre. Cette âme, c’est cet amour, c’est cette possibilité d’action et d’interaction entre les hommes. C’est cette pulsion qui va nous donner, à chaque instant, la possibilité de nous sublimer, de nous dépasser, car vous pensez être limité, n’est-ce pas ? Non, vous ne l’êtes pas. Aucun être humain n’est limité ! Il est illimité puisqu’il est à l’image de Dieu, son Créateur.

Apprendre à vivre, c’est apprendre que l’autre, qui est semblable à nous-mêmes et qui est pourtant si différent dans les apparences, dans l’aspect, dans la couleur de la peau… dans nos langages différents, est identique à nous–mêmes. Cette force intérieure est la même en chacun d’entre nous, elle est d’essence divine. Elle est cette parcelle extraordinaire qui est en chacun d’entre nous et que nous devons apprendre à découvrir au plus profond de nous–mêmes…

Notre moyen de communiquer avec les autres qui sont au-delà des mers, à des centaines de kilomètres de nous, ou bien tout proches, mais dont nous ne connaissons pas le langage, avec lesquels la communication est impossible parce que nous ne pensons pas la même chose, nous ne parlons pas la même langue, nous ne comprenons pas les mêmes choses, les mêmes effets, nous n’avons pas la même philosophie : la prière est ce point de jonction. C’est ce point d’union, de réunion des hommes les uns vers les autres. C’est la possibilité de communiquer au-delà de tout.

Si l'enfant ne vient qu'après neuf mois de présence, c'est qu'il a fallu tout ce temps nécessaire à sa perfection. Et si nous sommes impatients pour d'autres faits de nos vies, la réalisation de notre travail, de notre métier, de notre vie amoureuse ou affective, c'est qu'il nous faut un temps nécessaire à notre maturité et, aussi, à la maturité de l'autre. Persévérer, c'est dépasser la limite de l’horizon, de notre horizon.

L'humanité vivrait tellement bien si nous savions pardonner aux autres... Comment voulez-vous qu'il n'y ait point de guerre ou de révolution puisque, dans nos familles, on arrive à se détester ? Puisque dans nos propres familles, on n'arrive plus à se comprendre... On est des étrangers les uns pour les autres, parce qu'on n'a pas su totalement aimer. Il faut accepter ce pardon comme la première phase de notre liberté. Lorsque nous n'avons pas pardonné, ce sont des chaînes dans l’invisible qui nous relient à l'autre car vous ne le laissez pas libre et, lui aussi, vous a enchaîné. Aussi dégagez-vous, libérez-vous ! Le Christ n'a-t-il pas dit : "Je suis venu vous libérer ?"

Témoignages

La transformation est permanente puis arrive le stade où l’on y voit plus clair, on a déblayé l’essentiel de ses problèmes ; il faut prendre son bâton de pèlerin, aller droit devant soi et quitter les terres d’introspection qui n’ont plus beaucoup d’importance… Alors s’éclaire le sens des paroles du Christ : "Prends ta vie et suis-moi."

David

J’avais toujours cherché ardemment et sans succès une explication à la vie, au monde… Je l’ai trouvée à travers les paroles d’Yvonne Trubert, fondatrice d’Invitation à la Vie. Son message a éclairé les zones d’ombre enfouies au plus profond de mon être. J’ai ressenti l’évidence de la présence de Dieu, la continuité de l’amour humain à l’amour divin qui peut s’exprimer à chaque instant à travers les petits moments du quotidien… Dieu est discret, présent dans le silence, dans les grandes comme les petites choses. J’ai trouvé l’unité, la cohérence avec mon monde intérieur et la stabilité, par instants, d’une indicible paix.

Peter

Ce qui m'a le plus marqué dans mes premières expériences avec Invitation à la Vie, c’est le bien-être et l’apaisement que j'éprouvais. Je souffrais alors depuis des années de spasmophilie et de crises d'angoisse terrifiantes. Progressivement, tous ces douloureux symptômes se sont estompés. Cette démarche m'a aidé à démonter le mécanisme illusoire de la peur. 

Marc

J'ai découvert à Invitation à la Vie que les autres m'aiment : ils vous le disent. En général, la plupart des gens, même s'ils vous aiment, ne vous le disent pas. A Invitation à la Vie, même s'ils ne vous aiment pas, ils font un effort pour vous aimer ! Ce n'est pas toujours facile ; il faut d'abord s'aimer soi-même pour aimer les autres. 

François

Un aspect essentiel de ce qu’IVI m’a apporté dans ma vie de famille est sûrement le regard d’espérance : nous vivons dans un monde difficile mais j’arrive à inscrire en moi-même, et j’essaie d’insuffler à mes enfants, que tout est possible, que ce monde ne leur est pas fermé, le chômage n’est pas inéluctable… Chacun peut trouver sa place et sa voie pourvu qu’il ait, justement, un état d’esprit d’espérance. Bien sûr il faut se battre…

Juliette

Les centres